Cette histoire pourrait s'intituler "Adèle et le bébé". Claude Ponti, génial illustrateur, en aurait fait un chef d'œuvre sans aucun doute. Mais là, juste des regards, des baisers par milier et des "l'est beau le bébé !". Manolo a trois semaines et a profité hier après-midi du frais de notre jardin. Il est tout petit et Adèle, à peine dépouponnée s'est mise à pouponner. Le plus incroyable a été le gros coup de nostalgie lorsqu'elle l'a vu téter ! Une tristesse terrible l'a envahie et malgré toutes mes explications, elle avait décider de retéter… Il a fallu développer des trésors de mots doux et tendres pour que ma toute petite fille concède à faire un câlin sans "tétou". Ses souvenirs semblent encore bien vifs concernant tous ces petits bonheurs que l'allaitement nous a fait vivre à toutes les deux jusqu'à il n'y a pas si longtemps…presque un an quand même ! Toujours est-il que ce mercredi après-midi elle ne voulait pas entendre que nous avions arrêté d'un commun accord, parce qu'elle et moi étions prêtes à passer à autre chose, à grandir ensemble mais un peu plus loin l'une de l'autre. Non non non, il lui était inadmissible que les tétous soient là et qu'elle ne puisse pas s'en servir !

Adèle bisouille sans cesse Manolo

IMG_5508
IMG_0004

La nostalgie d'Adèle (au sein à 3 mois)